Cartographie

Diploé peint des cartographies imaginaires, des routes, des plans. 
Des cartes remplies d’éléments qui ramènent à l’enfance : 
la maison, l’arbre, le ciel, la structure, le végétal, le cirque...
C’est une réalité schématisée ou éclatée, 
connue ou inconnue, comme vue à travers le prisme d’un vitrail.
  • Les cartes

 

 

  • La maison
Chaque tableau forme un monde fermé-clos ; une maison avec ses cloisons, ses couloirs, ses champs, ses petits jardins, ses espaces secrets,  ses monts, ses ponts, ses coteaux, ses passages à niveaux...

 

  • L’arbre
L’œil du spectateur, tel un petit personnage en visite, agile et curieux, grimpe, gravit des pentes, des montagnes, des vallées, des creux et des étangs ; il monte puis redescend à toute allure, emprunte un escalier comme on escalade, trouve une sortie, passe de l’intérieur à l’extérieur, d’espaces ouverts à fermés sans percevoir de portes ou de réels passages. Cela donne une profondeur toute particulière à ce monde coloré et envoûtant. 

 

  • Le cirque
  • L’eau